« Il dit que l’on ne sait pas toujours pourquoi l’on part mais que l’on sait pourquoi l’on revient… »

Nos gloires secrètes

Tonino BENACQUISTA

Nouvelles

Editions Gallimard

Synospsis :

Un meurtrier anonyme, un poète vengeur, un parfumeur amoureux, un antiquaire combattant, un enfant silencieux, un milliardaire misanthrope.
Les personnages de ces six histoires ont un point commun : leur vie intérieure est bien plus exaltante que leur vie quotidienne. Et leur part d’ombre n’est rien en comparaison de leur part lumineuse.
Une vérité que l’on tait, un exploit que l’on cache, un passé inavouable. Lequel d’entre nous ne garde pas, enfouie au plus profond, sa gloire secrète ?

L’avis de Ceriss : 

Un recueil de 6 nouvelles, 6 personnages aux destins particuliers, aux gloires secrètes, qui ne manqueront pas de vous interpeller.

La première nouvelle, Meurtre dans la rue des Cascades, nous conte l’histoire d’un homme ordinaire, mais aussi et surtout d’un meurtrier aux prises avec sa conscience toute sa vie durant, tarabusté par sa culpabilité.

Dans l’origine des fonds, il est question de patience, des blessures de l’enfance et d’orgueil. La vengeance est un plat qui se mange froid dit-on, Tonino Benacquista en fait la démonstration, à moins que ce ne soit le pardon…

Le parfum des femmes nous parle du dernier bonheur d’un nez solitaire à la retraite. Une nouvelle surprenante… surtout sa fin mais j’ai pourtant l’intime sensation de l’avoir déjà vue quelque part, mais où ? Impossible de me souvenir.

Le rouge, le rose et le fuchsia porte sur les stéréotypes, les préjugés, les jugements de valeur portés sur nos semblables à la va-vite.

Patience d’ange nous dévoile le stratagème spectaculaire trouvé par un enfant de 10 ans pour faire le bonheur de ses parents à leur insu, mais pas à celle d’un médecin à qui on la fait pas.

Et enfin, dans L’aboyeur un milliardaire, à l’occasion de ses 50 ans, ouvre les yeux sur sa propre vie et sur son entourage, l’histoire aussi d’une amitié improbable et d’un amour sincère.

Grâce à nos gloires secrètes, j’ai enrichi mon vocabulaire (un nomemclateur, un anachorète), je me suis beaucoup questionnée, vous savez la sempiternelle ritournelle « Et moi, j’aurai fait quoi à sa place ? ».

Une lecture rapide & agréable, un recueil dont l’intérêt réside surtout dans la variété des thèmes abordés.

Citations : 

« Je suis l’homme de la rue.

Pour le prince, je suis la plèbe. Pour la vedette, je suis le public. Pour l’intellectuel, je suis le vulgum. Pour l’élu, je suis le commun des mortels.

Ah la belle condescendance des êtres d’exception dès qu’il s’agit de parler de moi ! Leur précision d’entomologiste quand ils évoquent mes goûts et mes mœurs. Leur indulgence pour mes travers si ordinaires. Souvent je leur envie ce talent de ne jamais se reconnaître dans les autres ni les gens. A travers leur bienveillance, je sens combien ma médiocrité les rassure.

Que serait l’élite sans sa masse, que serait la marge sans la norme ? »

♥♥♥♥♥♥♥

« Il se souviendrait longtemps de cette étrange soirée où il n’avait annoncé personne mais où il avait assisté à un exploit : un seul homme en avait fuir cinquante. »

♥♥♥♥♥♥♥

« La boîte comptait une trentaine d’employés dont une petite secrétaire au service facturation et recouvrement : Anna, vingt-deux ans, aucune formation particulière, aucune ambition professionnelle, le genre de salarié qui considère que sa vie s’exprime partout ailleurs que dans l’entreprise. »

♥♥♥♥♥♥♥

« Je sais désormais qu’il y a quelque chose de bien plus précieux qu’une amitié qui dure. C’est une amitié ratée.

Celle d’un soir, fortuite, improbable. Sans histoire, sans passé. Celle qui n’a pas le temps de s’interroger sur son bien-fondé, celle qui n’a aucun compte à rendre. »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s