« Non, elle n’avait encore jamais vu les choses ainsi : dans une librairie, la beauté de l’emballage ne peut en aucun cas faire concurrence à la richesse et à la particularité de ce qui est emballé. Le caractère extraordinaire d’un livre se trouve à l’intérieur. »

Une année particulière

Thomas MONTASSER

Presses de la Cité


Synopsis :

« Ma nièce Valérie doit s’occuper de tout. » Se retrouver un beau matin avec une librairie sur les bras, Valérie ne s’y attendait pas. Pour elle qui se destinait à une brillante carrière de consultante internationale en économie, quel cadeau empoisonné ! La jeune femme va pourtant se laisser prendre au jeu et, indépendamment des comptes de la boutique au bord de la faillite, découvrir la littérature. Kafka, Dickens, Calvino, Pessoa… Une tasse de thé à ses côtés, elle dévore avec joie tout ce qui lui tombe sous la main. Texte après texte, échange après échange avec les clients peu banals du magasin, Valérie commence à prendre goût à sa nouvelle vie, mais c’est un roman singulier intitulé Une année particulière et la rencontre d’un charmant inconnu qui l’aideront à écrire le chapitre décisif de son existence… Une touche d’humour et de fantaisie, de la sensibilité et, surtout, une foule de livres, qu’on aurait presque envie de ranger du côté des personnages. S’il est des romans qui donnent envie de lire et d’aller fureter dans les rayons des librairies, c’est bien celui-ci.

Mon avis :

Une lecture agréable mais sans plus.

Le charme de l’ancien et du désuet avec une histoire mignonne mais beaucoup trop bancale pour mon esprit toujours en quête d’explication… Difficile d’imaginer que le quotidien d’une libraire se passe le nez dans ses bouquins à juste lire… sinon j’entame ma reconversion dès demain !!!

Un livre à lire pour savourer l’ambiance d’une librairie et humer l’odeur des livres. Un roman bourré de conseils de lecture, de références littéraires, mais malheureusement parfois des romans allemands non traduits à l’heure actuelle en français.

L’intrigue, y en a t’il vraiment une d’ailleurs, est vide, les personnages ne sont vraiment pas développés, et une fin romanesque par laquelle il faut simplement se laisser emporter.

C’est le genre de lecture pour laquelle il faut décider dès le début, de lâcher prise et de suivre l’héroïne, sans relever les incohérences, sans s’arrêter à chaque vide ou flou artistique, au manque flagrant de crédibilité de cette histoire parfois bancale.

Citations :

« La littérature peut en effet fasciner un être et capter toute son attention. Elle peut le soustraire aux petites misères du quotidien et le transporter vers d’autres mondes au point qu’il s’y abandonne corps et âme. Même des êtres de nature très prosaïque y sont sensibles, à condition qu’ils trouvent la bonne lecture. »

♥♥♥♥♥

«  »Tu pourrais peut-être donner un coup de main. », finit-elle par dire après avoir pris conscience que les messages subliminaux, voire le simple langage corporel, ne poussait pas nécessairement un homme à sortir de sa posture de décharge relationnelle. »

♥♥♥♥♥

« Découvrir un livre, cela signifie s’affranchir des nécessités du quotidien, arracher sa propre vie à l’ici et maintenant et la replanter ailleurs le temps de la lecture. « 

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. amaryllis58 dit :

    Une lecture qui pourtant a l’air sympa vu le thème. Parfois il ne faut pas trop chercher le pourquoi du comment… Même la couverture est sympathique.

    J'aime

    1. Oui C’est bien ça un roman sympathique et c’est tout, mais parfois c’est bien suffisant pour passer un bon moment malgré tout !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s