« Pour la première fois de ma vie j’ai trouvé un homme qui sait vivre avec mes silences et mes secrets, ma vérité et ses aménagements. Alors je ne veux pas connaître le long chemin qui l’a mené ici. »

ATTRACTION

Guillaume LE TOUZE

Actes Sud

20171025_102032Synopsis :

Irène vit en étroite dépendance avec le mensonge. Toute à sa fascination pour ses constructions imaginaires, elle se fait passer pour une autre et vole ainsi une presque enfant : une adolescente mentalement handicapée pour laquelle elle éprouve une tendresse extraordinaire.

Mais si ces deux femmes semblent totalement inséparables, si la grâce enfantine qui les unit n’est autre que l’incapacité à supporter ou à affronter le réel, la vérité, elle, ne tarde pas à les rattraper. Dès lors tout s’écroule, ou, plus précisément, tout est sur le point de s’écrouler. A moins qu’il ne suffise de refuser, encore une fois, l’inévitable…

Guillaume Le Touze met en scène l’étrangeté magique de ceux qui ne composent plus avec la réalité. En explorant les différents versants de l’anormalité ou de la différence, il nous entraîne au plus près de ces âmes étonnantes, de ces gens qui refusent leur histoire, qui réinventent leur vie pour dissimuler un souvenir, un passé qui les met en danger et que pourrait peut-être anéantir le prisme du mensonge.

Mon avis :

C’est mon 2ème roman de Guillaume LE TOUZE. Et une seconde fois, c’est une lecture que j’ai beaucoup aimée.

On suit ici Irène, qui a une fâcheuse tendance à s’arranger avec la vérité, à la mettre à sa sauce mais avec un aplomb et un naturel qui nous laisse songeur.

C’est habilement écrit, à tel point qu’on finit même par en perdre son latin et se demander ce qui est vrai de ce qui est faux. On se plaît à se dépatouiller dans ses inventions et ses petits arrangements avec la vérité, comme si l’on menait une enquête.

Une grande histoire d’amitié, une belle histoire d’amour, un drame imaginaire, une tragédie réelle, Attraction est un peu de tout ça à la fois ou peut-être pas…

Preuve que ce roman est une réussite, en le refermant, quelques doutes subsistent encore en moi.

Citations :

« La nostalgie, cette façon de pleurnicher sur le passé sous prétexte qu’on a tout simplement eu le privilège de vieillir quand d’autres sont morts avant d’obtenir ce luxe. »

♥♥♥♥♥

« Ce soir il m’apparaît que sa route a pu être longue et tortueuse mais je ne veux pas savoir quelles étapes l’ont jalonnée. Qu’avant de me trouver il ait été moine ou assassin, mercenaire ou évangéliste n’a pas d’importance. Que notre parcours commun soit la dernière ligne droite de son trajet ou simplement un diverticule avant un grand virage, je ne peux le prévoir, aussi me faut-il accepter la fragilité de ma condition et vivre avec la menace que tout soit de nouveau saccagé. »

♥♥♥♥♥

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. lewerentz dit :

    Je ne connais pas du tout cet auteur mais ton billet est tentant. Je le note. Merci.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s